• Je soutiens 2 familles pendant une année
  • Je soutiens 2 familles pendant une année
  • Je soutiens 2 familles pendant une année
  • Je soutiens 2 familles pendant une année
  • Je soutiens 2 familles pendant une année
Je soutiens 2 familles pendant une année Je soutiens 2 familles pendant une année Je soutiens 2 familles pendant une année Je soutiens 2 familles pendant une année Je soutiens 2 familles pendant une année
Accompagné par Accompagnement du projet

Je soutiens 2 familles pendant une année

Chalon-Sur-Saône Social
155% 18600€
sur 12000€
Collecte
terminée.
Sassonia
Projet par
Sassonia
Lux


Voir le profil - Contacter

Un grand merci à tous les contributeurs qui,  grâce à leur générosité et leur rapidité, nous ont permis  d’atteindre 100 % de notre objectif en 25 jours.

Votre générosité nous encourage à continuer !

Un hébergement, un toit au-dessus de la tête ! Quoi de plus précieux et d’essentiel !

Nous pouvons donc, dès à présent et grâce à vous, assurer 1 année de logement à la famille U et à la famille D.

Malheureusement, d’autres familles sont encore en situation d’urgence, comme la famille F (ci-dessous) et nous espérons que durant les jours restants de la collecte nous pourrons réunir 6000€ de plus pour loger  cette famille.

 

Soutenez une troisième famille de réfugiés en démarche de régularisation pour se loger.
Avec votre soutien, nous souhaitons offrir à 3 familles un 1er pas vers une vie apaisée à Chalon sur Saône avec la mise en disposition de 2 logements durant 1 an.  Avec votre aide, ces familles pourront sortir des hébergements destinés aux demandeurs d’asile.
Implantée à Chalon sur Saône, depuis plus de 50 ans, l’ASTI, Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s (ASTI), accompagne les différentes vagues de migrations et aide chacun à trouver sa place et une vie nouvelle. Reconnue « association d’intérêt général » elle permet une déduction fiscale de 66 % des dons reçus.

S'ABONNER

Description complète

3 FAMILLES ONT BESOIN DE VOTRE SOUTIEN
Découvrez leur parcours et offrez-leur un 1er pas vers une vie apaisée en France

Madame F et sa maman

Madame F, née en 1969 (47 ans) et sa maman Mme H, née en 1944 (72 ans) vivaient à Erevan, en Arménie. Le mari de Madame F a été tué pendant la guerre avec l’Azerbaïdjan en 1994, elle est donc restée seule avec sa fille de 5 ans.

Le père de Madame F, opposant au gouvernement, a disparu au lendemain de grandes manifestations anti-gouvernementales en 2008.

A partir de là, les deux femmes seront enfermées et subiront de grandes violences. La mère aura l’auriculaire coupé et les coups reçus la rendront totalement sourde. Elles arriveront à s’échapper et à partir vers l’Europe pour arriver en France en 2009 sans pièces d’identité. Madame F n’a plus de nouvelles de sa fille majeure mariée, restée en Arménie.

Devenues apatrides du fait de l’absence de leurs papiers d’identité arménienne, elles sont hébergées depuis des années en Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile  dans des conditions précaires et difficiles : deux petites chambres séparées pour se loger. Pour elles, et pour ceux et celles qui les connaissent, cette situation est humainement inacceptable.

Un logement leur permettrait d’attendre dans la dignité la réponse à la régularisation qu’elles attendent depuis plus de 7 ans.

 

La famille U. a vécu en Macédoine jusqu’à la fin de l’année 2014. Les parents sont arrivés à Chalon sur Saône avec leur fille née en 2010. Entre temps, celle-ci a été diagnostiquée handicapée, elle souffre beaucoup et comme elle ne peut pas s’exprimer, il est difficile de la comprendre et de la soutenir.

Après son arrivée en France cette famille ne peut pas demander un titre de séjour pour sa fille malade tant qu’elle est hébergée dans un centre d’accueil destiné aux demandeurs d’asile.

Avec un logement, une demande de titre de séjour pourra être déposée et la famille aura des chances de pouvoir vivre correctement en étant bien accompagnée pour leur enfant malade. Elle a déjà fait de nombreux progrès grâce aux services médicaux et éducatifs mis en place.

 

La famille D.

 Composée d’un couple et de 4 enfants, le père est arrivé avec ses deux premiers enfants à la fin 2012. La mère est arrivée quelques mois plus tard en 2013. Puis le couple a accueilli ses deux autres enfants qui sont nés en France.

Les enfants aînés de 15 ans et 9 ans, sont scolarisés depuis 4 ans et sont de bons élèves.

 Le couple était maraîcher dans son pays et pourrait dans notre secteur géographique trouver du travail voire même une exploitation à gérer.

Cette famille a créé de nombreux liens avec beaucoup d’associations et de nombreux voisins dans l’immeuble du CADA (Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile) où elle logeait. Elle a appris très vite le français et est très autonome.

Cette famille est régularisable dans les tous prochains mois. Avec votre soutien et la prise en charge de l’ASTI, nous lui permettons de déposer sa demande de régularisation.

 

 

UTILISATION DES FONDS


MONTANT A COLLECTER : 12000 EUR
Pour Financer :
Le LOGEMENT POUR 2 FAMILLES PENDANT 1 AN avec :

  • LOYER
  • CHARGES
  • ASSURANCES COMPRISES.

Maintenant, que l'objectif initial est atteint, nous aimerions obtenir 6000 € de plus pour loger cette 3ème famille, soit 18000 € au total.

PRESENTATION DES PORTEURS DE PROJET


NOTRE ASSOCIATION :

 

L’ASTI, Association de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s, est une association qui existe depuis 1960 et nous sommes reliés à la FASTI. www.fasti.org

L’ASTI veut offrir à ces personnes venant de différents pays, une solution d’hébergement pour  être en situation légale sur le territoire français et vivre ainsi loin des persécutions, des violences, des mafias, des trafics d’êtres humains, dans un cadre permettant aux enfants de grandir, à ceux qui ont subi des traumatismes de se soigner et  obtenir un titre de séjour pour s’insérer et travailler.

Actuellement, nous accompagnons 60 enfants dans leur scolarité, 80 adultes dans l’apprentissage du français et une centaine de familles ou de célibataires dans leurs diverses demandes de titre de séjour (asile, étudiant, mariage, salariés, personnes malades, …).
Chaque semaine nous tenons une permanence à Chalon sur Saône mais nous  rencontrons aussi les familles dans les associations ou structures qui les accueillent. Notre association essaye d’écouter vraiment leur parcours, leurs souffrances, leurs espoirs et nous essayons de les laisser maîtres de leur projet et de les accompagner pour les réaliser.

Depuis plus d’un an maintenant l’ASTI a dû évoluer et prendre en charge des logements. Des familles peuvent avoir des titres de séjour mais elles ont l'obligation de quitter les hébergements de demandeurs d’asile avant que leur demande soit étudiée par les services de la préfecture.

Nous leur apportons donc autant que possible notre protection et notre soutien en en hébergeant quelques-unes.

Nous demandons toujours à la famille de créer autour d’elle une équipe d’amis qui pourront les visiter, les soutenir au quotidien. Quand la famille a peu de lien, nous essayons de mettre de nouveaux bénévoles en lien avec la famille en fonction du lieu du logement que nous trouvons (villages ou quartiers).  Chaque semaine la famille est ainsi accompagnée, visitée, conseillée pour tous ses besoins (scolaires, santé, nourritures, apprentissage du français, déplacement, …). Tout cela concourt à leur réelle insertion en France et à leur autonomie.

Mais après de nombreux appels pour les 13 logements que nous avons déjà en charge, nous avons besoin d’élargir notre cercle d’amis et de soutien en faisant appel au financement participatif pour deux logements supplémentaires.
L’ASTI doit donc trouver de nouveaux moyens pour répondre aux nouveaux besoins de logement et prendre en charge des familles risquant une mise à la rue.

Ainsi en permettant un nouvel hébergement, nous permettons un 1er pas vers une vie apaisée en France par l’obtention d’un titre de séjour régulier. Le logement est la clé de cette démarche.

Nous accompagnons aussi dans la recherche de travail dès qu’un titre de séjour est obtenu et autorise à travailler.

Depuis maintenant deux ans, nous avons obtenu l’agrément « association d’intérêt général » permettant une déduction fiscale de 66 % des dons reçus.

 

 

Stéphane BOYER, éducateur spécialisé et bénévole d’ASTI

Bénévole à l’ASTI, je m’implique avec toute une équipe : 6 membres du Conseil d’administration, 40 bénévoles dont une dizaine pour les permanences d’accueil, 60 adhérents, et des donateurs.
Je suis toujours heureux de rencontrer une nouvelle famille même si leur situation est délicate. Ensemble, nous allons nous découvrir et inventer un avenir.
Je n’imaginais pas que ma vie se tournerait vers l’étranger sans bouger de la France. Mais le monde et sa diversité, ses richesses et aussi ses malheurs, sont à portée de regard. Et avec d’autres, je peux le faire bouger.

Téléchargements

Actualités

Contreparties

  • 1 jour de location (15 euros et +)

    Un mail de remerciement et reçu fiscal

  • 2 jours de location (30 euros et +)

    Une carte postale réalisée par les enfants de l’ASTI et un reçu fiscal

  • 4 jours de location (60 euros et +)

    Un lot de 3 Cartes postales réalisées par les enfants de l’ASTI et un reçu fiscal

  • 7 jours de location (100 euros et +)

    Un mobile poisson volant réalisé par les enfants des familles accompagnées et un reçu fiscal

  • 10 jours de location (150 euros et +)

    Un pendentif  précieux réalisé par un artisan du Kosovo et un reçu fiscal

  • 17 jours de location (250 euros et +)

    Préparé par les familles logées, nous offrirons un repas de fin d’année pour 2 personnes avec pleins de spécialités des différents pays des familles accueillies et un reçu fiscal.