• Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
  • Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
  • Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
  • Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
  • Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio
Accompagné par Accompagnement du projet

Du bio dans le Rif – Aidez une coopérative féminine marocaine à passer en bio

Dijon Développement durable
100% 700€
sur 700€
Collecte
terminée.
Equi'Max
Projet par
Equi'Max
DIJON


Voir le profil - Contacter

Depuis 2006, des villageoises du nord du Maroc, près de Tétouan, cultivent des plantes aromatiques et médicinales avec un objectif de développement local. Aujourd’hui, par votre don, à partir de 5 €, vous pouvez vous aussi faire en sorte que ces coopératrices qui ont pris leur avenir en main puissent voir leurs efforts de préservation de l'environnement récompensés par une certification bio.

S'ABONNER

Description complète

En 2006, près de Tétouan, dans le nord du Maroc, devant les difficultés économiques de son village, Hafida Aït Aïssa a fondé l’association Aïn Lahjar (« la source des cailloux») et a transformé les terrains autour de la maison familiale en parcelles pour cultiver des plantes aromatiques et médicinales (PAM).

Puis, grâce à son énergie et grâce à un soutien de l’état marocain (l’Initiative National pour le Développement Humain), Hafida a fondé la coopérative agricole Nouara Aïn Lahjar (« la fleur de la source des cailloux ») qui compte, aujourd’hui, 28 coopératrices qui cultivent verveine, sauge, menthe, safran, etc. Les récoltes sont vendues en gros à la grande distribution et au détail en vente directe. Cette activité permet d’améliorer les revenus des villageoises participant à la coopérative.

Lors du festival Nuits d’Orient 2012, Hafida Aït Aïssa est venue à Dijon afin de nouer des contacts pour développer la coopérative. Durant ce séjour, elle a fait connaissance avec Claude Soutenet, agriculteur bio à Baulme La Roche, lui-même en contact avec l’association Equi’Max. À partir de là, puisque le lien était bien établi entre les deux agriculteurs, Equi’Max a eu l’idée d’un projet de coopération internationale pour aider la coopérative dans son développement en mettant l’accent sur l’agriculture biologique.

En février 2014, grâce au conseil régional de Bourgogne, Equi’Max est partie avec trois agriculteurs bio (Claude Soutenet, Stéphanie Parizot et Françoise Pénicaud) qui ont formé et conseillé les coopératrices à la transformation de leurs produits (pâte de fruits, sirops, pesto…).

De l’avis même de ces agriculteurs, Nouara Aïn Lahjar mérite d’obtenir la certification « Agriculture biologique » du fait de la qualité des sols, du respect de l’environnement et des actions de préservation de la biodiversité du Rif menées par les coopératrices. En effet, Claude, Stéphanie et Françoise ont été agréablement surpris par le climat et le terroir de cette partie du Rif qui plonge dans la Méditerranée. Loin des clichés, ils ont découvert que le nord du Maroc pouvait être verdoyant, lumineux, préservé. Par exemple, la pluviométrie annuelle du Rif est la même que celle de la Bourgogne (avec une concentration sur la période hivernale bien sûr).

Cette labellisation AB permettra de distinguer le savoir-faire des coopératrices au plan national et de garantir la qualité des produits pour des ventes à l’international. C’est ainsi que des produits de la coopérative intéressent Claude Soutenet pour augmenter sa gamme bio Baum’Plantes. Cependant, pour que des échanges commerciaux aient lieu, il faut que les produits de Nouara Aïn Lahjar soient reconnus comme étant issus de l’agriculture biologique.

Une fois le devis accepté grâce à l’action Graines de Start, le certificateur pourra prévoir sa venue à la coopérative, sans doute à la fin de l’hiver 2014-2015. L’instruction du dossier devrait se terminer durant le printemps 2015.

 

[Localisation]

[Page Facebook de Nouara Aïn Lahjar (français et arabe)]

[Revue de presse - Le Tangerois]

 

 

UTILISATION DES FONDS

Les dons contribueront à financer la procédure d’Ecocert Maroc et à accompagner la coopérative dans les quelques frais liés à ce changement : nouveaux emballages, nouveaux outils de communication.

Le montant du devis du certificateur marocain est de 1 500 €. Ce coût recouvre principalement l’évaluation de la coopérative (revue du plan de système biologique, revue des intrants, évaluation du site), la gestion administrative et juridique du dossier ainsi que le déplacement du certificateur (son bureau est implanté à Agadir).

Les frais induits (communication…) sont estimés à 500 €. Soit un total de 2 000 €.

C’est pourquoi nous espérons recueillir au moins 700 € grâce à vos dons. Le complément sera pris en charge par l’auto-financement d’Equi’Max.

Voir :

http://agriculture.gouv.fr/l-agriculture-biologique

http://www.ecocert.fr/agriculture-biologique

http://www.ecocert.com/sites/default/files/TS01-EC-v09fr-Processus-de-certification.pdf

 

 

PRESENTATION DES PORTEURS DE PROJET

Depuis 1993, l’association Equi’max, installée à Dijon, en Bourgogne, agit pour la promotion du commerce équitable labellisé. C’est un angle du développement durable qui est orienté vers les consommateurs afin de les sensibiliser au pouvoir qu’ils ont par leurs actes d’achat. L’association est membre du réseau national FAIR[e] ainsi que du réseau régional Bourgogne Coopération.

Si Equi’Max a toujours milité pour que soient minimisés les intermédiaires entre les producteurs et les consommateurs, il n’est pas toujours aisé de bien appréhender ces circuits courts faute de se confronter à la réalité du terrain auprès des petits producteurs.

La vocation d’Equi’Max n’est pas de former les agriculteurs. En revanche, mener, dans de bonnes conditions, une action innovante couplant un projet de coopération international et des expositions pendant les Nuits d’Orient, cela permet de sensibiliser les consommateurs à partir d’un exemple concret associant développement économique, préservation de l’environnement et émancipation sociale. Il ne tient qu’à vous que ce beau projet soit totalement achevé par l’obtention de la fameuse certification.

Vos apports pour financer la certification sont importants mais vous pouvez aussi partager votre temps en rejoignant l’association Equi’Max pour soutenir ses actions (éducation au commerce équitable dans les établissements scolaires, temps d’animation durant des forums ou marchés, accompagnement des collectivités pour leurs achats responsables…).

Pour mieux découvrir la vie de la coopérative, pendant le festival Nuits d’orient organisé par la Ville de Dijon du 1er au 14 décembre 2014, vous pourrez visiter trois expositions : « Lumières du Rif » à l’hôtel de Vogüé (kiosque du festival), « Travailler au Rif » à Latitude 21 (Maison de l’architecture et de l’environnement du Grand Dijon) et « Une coopérative féminine du Rif : un exemple de développement humain » au conseil régional de Bourgogne (du 26 novembre au 15 décembre, les Assises régionales de la Solidarité internationale ayant lieu le 13 décembre).

Suivez l’actualité de l’association sur Twitter : @EquimaxDijon

EQUIMAX   dijon        

 

 

Equi’Max :

http://equimax.free.fr/

Faire un monde équitable :

http://www.faire-equitable.org/

Bourgogne Coopération :

http://www.bourgognecooperation.org/

Baum’Plantes :

http://baumplantes.perso.sfr.fr/

Latitude 21 :

http://www.latitude21.fr/

 
Des frais bancaires peuvent s’appliquer pour les dons effectués dans d’autres devises que l’euro, veuillez contacter votre banque pour toute information.
Moyens de paiement : carte bancaire Visa ou Mastercard.

 

Téléchargements

Actualités

20 11 2014
Conférence de presse du festival Nuits d'Orient

Equi'Max était présent à la conférence de presse des Nuits d'Orient avec les agriculteurs bio ainsi que des bénévoles de l'option Civilisation arabe de l'université de Bourgogne et de France Bénévolat Côte-d'Or.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.485509028254069.1073741828.484796684991970&type=1

24 11 2014
L'exposition au conseil régional de Bourgogne est en place

A l'occasion du Mois de l'ESS, du festival les Nuits d'Orient et des Assises régionales de la Solidarité internationale Equi'Max expose au conseil régional de Bourgogne jusqu'au 16 décembre.

http://www.lemois-ess.org/evenement/une-cooperative-feminine-du-rif-exemple-de-developpement-humain/

http://www.region-bourgogne.fr/La-solidarite-internationale-a-l-honneur,4,9272

02 12 2014
Retour en images sur le vernissage "Lumières du Rif"

A l'hôtel de Vogüé (kiosque du festival Nuits d'Orient), discours de Mme Christine Martin (adjointe à la Culture de la Ville de Dijon) en présence de Mme le consul du royaume du Maroc ainsi que d'Océane Charret-Godard, Sladana Zivkovic, Dominique Martin-Gendre et Patrice Chateau.

https://www.facebook.com/pages/EquiMax-Dijon/484796684991970

Contreparties

  • Un grand merci (5 euros et +)

    Un grand merci pour ce premier geste !

  • Votre nom sur le site d'Equi'Max (10 euros et +)

    Votre nom sera inscrit à jamais (ou presque) sur le site d'Equi'Max

  • 1 adhésion (20 euros et +)

    Vous pourrez devenir adhérent de l'association Equi'Max, il n’y aura plus que le bulletin d’adhésion à remplir !

  • 1 sachet de tisane (30 euros et +)

    Vous recevrez en plus un sachet de tisane Soleil d’hiver (Baum’Plantes)

  • 1 assortiment de pétales séchés (50 euros et +)

    Vous recevrez en plus un assortiment de pétales séchés (Baum’Fleurs)

  • 1 pot de poivre de cassis (100 euros et +)

    Vous recevrez en plus un pot de Poivre de cassis (Baum’Plantes)

  • 1 colis (200 euros et +)

    Vous recevrez en plus un colis Baum’Plantes (tisanes, confiture, pesto…)

  • 1 oeuvre d'auteur (300 euros et +)

    Vous recevrez en plus une œuvre d’auteur (photographie numérique imprimée sur support en carton recyclé) issue de l’exposition « Lumière du Rif » affichée à l’hôtel de Vogüé lors du festival Nuits d’Orient